Missionnaires en Haïti, au Brésil et en France

Catégorie : News (Page 1 of 27)

SOUTIENS AUX VICTIMES – SEISME HAÏTI 2021 – P. Saint-Jacques

Haïti a été sévèrement touchée, dans la matinée du samedi 14 août 2021, par un violent séisme de magnitude 7.2 sur l’échelle de Richter.

Selon un bilan provisoire établi au 17 août 2021 par la Direction de la Protection civile du Ministère de l’Intérieur (Haïti), ont été recensés 1 419 morts, dont 1 133 dans le Sud, 162 dans la Grand’Anse, 122 dans les Nippes et 2 dans le Nord-Ouest. Plus de 6 900 blessés sont enregistrés dans les départements du Sud, des Nippes et de la Grand’Anse.

Un appel aux dons a été lancé par les autorités ecclésiastiques de l’Archidiocèse de Port-au-Prince pour venir en aide à la population des départements du sud d’Haïti.

La Société des Prêtres de Saint-Jacques se joint à elles pour inviter amis et proches à participer, dans la mesure du possible, à cette collecte de fonds pour fournir une assistance aux victimes du désastre.

Le service de l’économat général de notre Institut recueillera les dons qui pourront lui être confiés, et les transfèrera à la cellule responsable de redistribution des dons de l’Archevêché de Port-au-Prince.

Au nom des victimes et de l’Eglise d’Haïti, la Société des Prêtres de Saint-Jacques vous remercie d’ores et déjà de votre générosité.

Libellez votre chèque à l’ordre de :
SOUTIENS AUX VICTIMES – SEISMEHAÏTI2021 


Note de la Chancellerie
de l’Archevêché de Port-au-Prince


Semaine de prière pour les victimes du Séisme

Dans une note publiée le lundi 16 août 2021, l’archevêché de Port-au-Prince appelle les prêtres, responsables de paroisse et les différentes communautés religieuses œuvrant dans l’archidiocèse à organiser une semaine de prière allant du 18 au 24 août 2021, en signe de solidarité avec les victimes du tremblement de terre du 14 août 2021. Cette semaine de prière s’accompagnera  d’une collecte de dons pour venir en aide aux habitants du grand sud d’Haïti, confrontés à une situation sanitaire extrême.

Rappelons que le séisme du 14 août 2021 a causé la mort à plus de  1419 personnes. On dénombre également 6900 blessés. Le bilan est encore provisoire.

Le Pape François invite à la solidarité avec Haïti

Le Pape François invite à la solidarité avec Haïti

Après le tremblement de terre qui a fait des centaines de morts en Haïti hier, le Pape François exhorte à la solidarité avec le pays caribbéen, meurtri par une succession de drames.

Vatican News

«Ces dernières heures, un fort tremblement de terre s’est produit en Haïti, faisant de nombreux morts et blessés et des dégâts matériels importants. Je tiens à exprimer ma proximité avec ces personnes chères qui ont été durement touchées par le tremblement de terre. Tout en élevant mes prières au Seigneur pour les victimes, j’offre mes paroles d’encouragement aux survivants, dans l’espoir que la communauté internationale leur témoigne un intérêt partagé et que la solidarité de tous puisse atténuer les conséquences de la tragédie», a déclaré François au terme de la prière de l’Angélus en cette Solennité de l’Assomption.

Ce samedi 14 août 2021, deux fortes secousses ont semé la destruction et la mort. La zone la plus touchée est le sud, avec des degâts humains et matériels difficiles à évaluer dans des endroits difficiles d’accès, notamment à Jérémie, Grand’Ande, Nippes, Les Anglais, Aquinoise et les Cayes. L’épicentre du séisme se trouvait à 20 km de la ville de Petit Trou de Nippes, à environ 150 km à l’ouest de la capitale Port-au-Prince, à une profondeur de 10 km, mais il a été ressenti jusqu’en Jamaïque.

Un pays affecté par une succession de drames

Au moins 724 personnes sont mortes et plus de 2 000 ont été blessées dans un bilan qui ne cesse de s’alourdir. Ce nouveau drame a réveillé les souvenirs traumatisants de la catastrophe de 2010, lorsqu’un autre tremblement de terre dévastateur avait fait 200 000 morts et déplacé des milliers de personnes.

Ce nouveau séisme aggrave encore plus une situation déjà catastrophique en Haïti. Le pays est en effet en proie à une crise politique, après l’assassinat du président Jovenel Moïse à son domicile il y a un peu plus d’un mois par un commando d’hommes armés. Par ailleurs la pandémie de coronavirus a fait plus de 570 victimes, mettant le système de santé haïtien à genoux, d’autant plus que presque personne n’a reçu de couverture vaccinale.

Aujourd’hui, la solidarité s’est mise en marche: Caritas et l’Unicef ont notamment lancé leurs opérations, et le président Biden a annoncé l’aide des États-Unis, mais les dégâts sont encore difficiles à estimer, et le bilan humain va probablement s’alourdir considérablement dans les prochaines heures.

Le témoignage de l’évêque de Jérémie

Mgr Joseph Gontrand Décoste, évêque de Jérémie, nous a confié son désarroi au lendemain de ce séisme qui a notamment dévasté la cathédrale de son diocèse :

Les gens restent sous les arbres, dans les espaces publics, dans les espaces ouverts, pour se protéger des répliques qui arrivent de temps en temps.

C’est une grande détresse. La population est désespérée, aux abois. Nous comptons beaucoup sur votre solidarité, votre proximité. En ce jour où nous célébrons l’Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie, nous demandons à Maman Marie de réveiller l’espérance au cœur de ce peuple durement éprouvé par ce séisme puissant qui a endommagé sévèrement la cathédrale, les églises, les écoles catholiques et les maisons individuelles.

Je remercie Radio Vatican qui nous offre la possibilité de lancer un appel à la solidarité avec le diocèse de Jérémie, au sud-ouest d’Haïti, durement frappé dans les 55 paroisses du diocèse.»

Caritas mobilisée sur les lieux de la catastrophe

«L’ensemble du réseau de Caritas Haïti, notamment l’équipe d’urgence, participe à la coordination et aux opérations d’aide dans les trois départements touchés», informe le Père Jean-Hervé François, directeur de Caritas Haïti. De nombreuses églises ont également été endommagées par le tremblement de terre.

Aux Cayes, la résidence du cardinal Chibly Langlois, a été endommagée et le cardinal a été blessé, selon Akim Rikonda, directeur du Secours catholique en Haïti, qui s’est confié à Aci Prensa. Sa vie n’est pas en danger mais un prêtre qui se trouvait dans la résidence de l’évêque a été tué sous les décombres et deux membres du personnel figurent également parmi les victimes.

Caritas précise que les besoins de la population sont immenses : il y a un besoin absolu de nourriture, d’eau, de tentes, de kits d’hygiène et de premiers secours. La solidarité mondiale est appelée à travers une campagne de collecte de fonds pour soutenir le travail de Caritas Haïti.

Les dons peuvent être faits à l’adresse suivante : www.caritas.org/donate-now/haiti-earthquake-2021/

La proximité de l’Église latino-américaine

Les évêques et religieux d’Amérique latine lancent un appel à la solidarité et à l’unité. «Nous sommes avec vous, nous sommes tous Haïti!» : c’est ainsi que différents organismes de l’Église latino-américaine et caribéenne, parmi lesquels le Celam, expriment dans une note leur proximité avec un peuple qui, écrivent-ils, vit des heures «d’incertitude et de douleur». Ils expriment leur soutien aux missionnaires sur place et s’adressent aux nations d’Amérique latine et des Caraïbes et aux organismes du monde entier pour qu’ils ne pensent pas individuellement mais «comme une seule famille», et s’unissent dans la cause d’Haïti.

Les évêques américains en prière

La Conférence des évêques catholiques des États-Unis fait également entendre sa voix. Dans un communiqué, Mgr José H. Gomez, archevêque de Los Angeles et président des évêques, exprime ses «plus profondes prières pour le peuple d’Haïti qui pleure la perte d’êtres chers et souffre de la destruction causée par le tremblement de terre».

Une solidarité particulière est adressée aux évêques du pays, conduits par Mgr Launay Saturné, en ce jour de l’Assomption: «qu’ils puissent ressentir le réconfort, la compassion et l’étreinte de la Mère, Notre-Dame du Perpétuel Secours», patronne de l’île.

séisme en Haïti – le bilan s’alourdit

Le 14 août 2021,   un séisme de magnitude 7, 2  a frappé particulièrement les quatre départements administratifs du sud d’Haïti. Selon les informations recueillies ce dimanche 15 août, on atteint un nombre de 724 morts (500 dans le sud, 100 dans la Grand’Anse, 122 dans les Nippes et 2 dans le Nord-Ouest) et plus de 2.800 blessés.

L’administration du Premier Ministre haïtien, Ariel Henry, a pris des dispositions pour gérer adéquatement la réponse humanitaire à donner à cette nouvelle catastrophe qui frappe le pays. (Voir Communiqué du Gouvernement Haïtien)

D’autres informations plus ciblées concernant l’Eglise en Haïti seront bientôt communiquées, au fur et à mesure que nous les recevrons.

P. Georgino Rameau, spsj
Centre Missionnaire Saint-Jacques, en Guiclan.

Séisme en Haïti : déjà plus de 220 morts

Façade-arrière de la résidence de l’évêque endommagée par le tremblement de terre dans la ville Cayes, samedi 14 août 2021

 Le bilan partiel du puissant séisme qui a frappé Haïti samedi 14 août est   de 227 morts, dont 158 dans le Sud du pays, selon la protection civile.

Un bilan qui risque de s’alourdir car plus d’une centaine de personnes ont été blessées et un nombre encore incertain d’autres sont portées disparues, probablement ensevelies sous des décombres.

Les premières interventions, menées tant par les sauveteurs professionnels que par des membres de la population ont permis d’extraire de nombreuses personnes des décombres. Les hôpitaux continuent de recevoir des blessés.

Le tremblement de terre a occasionné la chute de plusieurs bâtiments (hôtels, hôpitaux, églises) dans les départements du Sud, des Nippes et de la Grand-Anse.

Les équipes de la Protection civile sont à pied d’œuvre à travers tous les départements mais surtout ceux les plus affectés (les départements du Sud, des Nippes et de la Grand-Anse). La direction de la Protection civile invite la population à garder son calme et à ne pas se fier aux rumeurs.

Le gouvernement a décrété l’état d’urgence   en Haïti, à la suite du passage du puissant séisme de magnitude 7.2, qui a fait au moins une trentaine de morts, dans le grand sud du pays, selon un bilan partiel.

« Nous allons prendre les dispositions nécessaires pour assister les personnes touchées par le séisme dans la Presqu’île du Sud. Nous devons faire montre de beaucoup de solidarité par rapport à l’urgence. Le gouvernement va déclarer l’état d’urgence. Nous allons agir dans la célérité », a déclaré le premier ministre Ariel Henry, dans un tweet.

Il faut souligner que de nombreuses répliques se font sentir durant toute la journée du samedi 14 aout, après le tremblement de terre dévastateur, qui a frappé la Presqu’île du Sud d’Haïti.

Sources :EJ/Métropole

Séisme en Haïti

Haïti vient d’être touchée, encore une fois, par un violent séisme. Les images qui nous parviennent sont plus qu’alarmantes.

On enregistre à l’heure actuelle beaucoup de destruction de maisons et de bâtiments, dont entre autres, la cathédrale de Jérémie.

Nous attendons d’avoir des informations plus amples à communiquer.

En attendant, ayant une prière ou une pensée pour les victimes, l’ensemble de la population et les autorités locales appelées à gérer cette nouvelle situation.

 

Pe Josner Jeudy – curé à Campinas

Père Fresnel Bellune, spsj

Pour succéder au Père Fresnel Bellune, aux recommandations des Responsables de la Société des Prêtres de Saint-Jacques, l’archevêque de l’archidiocèse de Campinas, Dom João Inácio Müler a nommé le Père Josner Jeudy curé de la paroisse Os Santos Apóstolos, située dans la périphérie de la Ville de Campinas – dans l’Etat de São Paulo.  Il continue ainsi la présence de nos confrères de Saint-Jacques qui ont administré cette paroisse depuis déjà de longues années.

Dom João Inácio MÜLLER

Les Pères Joseph Mingam, Joseph Rello, Fricot Milien, Catilus Wilner, Bellune Fresnel, et bien d’autres y ont exercé leur  ministère de prêtre et de missionnaire.

Suivent ici le discours du Père Josner Jeudy à la suite de son installation à la paroisse os Santos Apóstolos.


Discurso do Padre Josner Jeudy – spsj.


Père Joseph JEUDY, spsj

Reverendíssimo Dom João Inácio Muller, arcebispo metropolitano da Arquidiocese de Campinas; Pe. Fricot Millien, superior regional dos Sacerdotes de São Tiago; Pe. Antônio Alves, vigário forâneo da Forania Santa Mônica; Pe. Fresnel Bellune; os demais padres aqui presente, (…); Diácono Carlos; Caros seminaristas; Coordenadora paroquial de pastoral, Cássia Freitas; Coordenadores e vice coordenadores das nossas comunidades; Coordenadores e vice coordenadores das nossas pastorais, movimentos e serviços; Filhos e filhas da família Santos Apóstolos; Você que está na sua casa, na sua igreja doméstica; Amigos e amigas de outras paróquias; Povo santo de Deus.

Nesta noite eu quero agradecer a Deus pelo dom da minha vocação, agradecer por ele ter cuidado do meu chamado até aqui. Quero agradecer pela confiança depositada em mim e pela certeza de que nunca estarei só porque a Messe não é minha, a Vinha não é minha, é o dono que cuida e dá força àqueles que ele mesmo chama. Quero agradecer ao Dom João por ter aceitado presidir a Santa Missa e por acolher o pedido dos padres de São Tiago para eu assumir a paróquia como pároco. Obrigado Dom João! Conto com as orações do senhor e todo apoio. Obrigado ao padre Fricot, que sempre acreditou em mim. Obrigado ao Padre Paulo, nosso superior geral pela confiança depositada em mim (peço ao padre Fricot que faça chegar ao padre Paulo a minha gratidão).

Ser pároco poderia ser uma noticia assustadora para mim. Mas confesso que não me assustei porque eu acredito em vocês. Acredito no batismo de vocês. Acredito no sacerdócio comum de todos os paroquianos e paroquianas da Paróquia Santos Apóstolos. Juntando o meu sacerdócio ministerial (que também não é meu) e o sacerdócio comum de todos vocês, vamos trabalhar para animar as nossas comunidades, fortalecer a fé, fortalecer a amizade, fazer novos discípulos para a honra e glória do único e verdadeiro sacerdote que é Jesus Cristo! Prometo a todos vocês, como diz no catecismo da Igreja Católica, o meu sacerdócio ministerial estará sempre ao serviço do sacerdócio comum de todos para fazer desenvolver a graça batismal para o bem da evangelização da nossa Paróquia. Prometo a todos vocês a minha presença na vida pastoral e no crescimento da paróquia. Como pároco, como pastor, às vezes vou estar na frente. Às vezes vou estar atrás. Às vezes vou estar no meio. Mas sempre vou estar junto.

Eu tive o privilégio de ser vigário de um grande homem. Eu quero registrar aqui a minha gratidão ao Pe. Fresnel e dizer para ele que ser vigário dele é privilégio para poucos. Muito obrigado por tudo pe. Fresnel. Muito obrigado pela confiança, muito obrigado pela amizade, muito obrigado por tudo que eu aprendi com o senhor. Serei eternamente grato!

Na grande oração feita por Jesus, conhecida como oração sacerdotal – texto que nós lemos em João 17, Jesus reza pela unidade dos seus. Queremos continuar essa oração de Jesus, rezando pela unidade da nossa Paróquia. Porque, trabalhando unidos, vamos conseguir chegar a mais corações e consequentemente salvar mais almas para Jesus.

Quero agradecer a Cássia, nossa coordenadora paroquial que vem trabalhando conosco nessa linha. Na linha da unidade que foi, que é e sempre será o desejo de Jesus e da nossa Paróquia Santos Apóstolos. Ficamos muito felizes vendo a colaboração dos nossos coordenadores das comunidades, das pastorais, dos movimentos e serviços nesse trabalho de unidade. Eu agradeço de coração!

Como vigário, junto com o padre Fresnel, eu incentivei isso. Trabalhando em unidade. Como pároco, eu vou continuar incentivando cada vez mais porque eu acredito que é o caminho certo. Trabalhando unidos, as 10 comunidades vão se conhecendo melhor, uma vai conhecendo a realidade da outra, as pastorais vão se conhecendo, as pessoas vão se conhecendo, assim um consegue ajudar o outro na sua realidade. Para que isso aconteça, às vezes vou estar na frente, às vezes vou estar no meio, às vezes vou estar atrás. Mas sempre estarei presente.

Não me assustei com a missão de ser pároco, porque como vigário, procurei junto com vocês, fortalecer as nossas pastorais. Cada pastoral, movimento e serviço representado aqui nesta noite, é importante para a nossa paróquia. Precisamos trabalhar para fortalecer cada vez mais todos eles e fazer como Jesus fazia. CONVIDAR AS PESSOAS PARA TAMBÉM SEREM AGENTES DE PASTORAL. Dizer para todos que é belo, é lindo, é maravilhoso ser membro de uma pastoral. Para esse trabalho de fortalecimento das pastorais, podem ter a certeza: às vezes vou estar na frente, às vezes vou estar no meio, às vezes vou estar atrás. Mas sempre estarei presente.

Quero terminar agradecendo todos os padres que estão aqui conosco nessa missa de posse. Agradecer todas as comunidades. Agradecer todos os coordenadores de comunidade e pastoral. Agradecer a coordenação desta comunidade que nos recebe nesta noite. Agradecer a todos que durante esses dias estavam quebrando a cabeça para que tudo pudesse acontecer da melhor forma possível. Agradecer a equipe de liturgia e os amigos que estão no salão trabalhando. Agradecer os nossos amigos e amigas da acolhida, que carinhosamente chamamos de anjos. Que Deus abençoe a vida de cada um de vocês que estão aqui conosco, e vocês que estão em casa! Em nome do Pai e do Filho e do Espírito Santo. Amém! – Conto com vocês! Rezem por mim, eu rezo por vocês!


Dom João Inácio Müller

Dom João Inácio Müller

Arcebispo Metropolitano de Campinas

Dom João Inácio Müller, OFM, nasceu em 15 de junho de 1960, em Santa Clara do Sul – RS, Diocese de Santa Cruz do Sul. Fez a Profissão Religiosa solene perpétua na Ordem dos Frades Menores, no dia 14 de abril de 1985, e foi ordenado sacerdote aos 3 de dezembro de 1988. Estudou Filosofia na Faculdade Imaculada Conceição, na cidade de Viamão, na Arquidiocese de Porto Alegre – RS; Teologia na Pontifícia Universidade Católica do Rio Grande do Sul (um ano) e no Studium Theologicum, em Jerusalém (três anos). Obteve a Licenciatura em Teologia Espiritual no Antonianum, em Roma no ano de 1996. Durante seu presbiterado desempenhou as seguintes funções/ministérios: – 1989 a 1993: Promotor Vocacional e Membro da Equipe dos Formadores da Província São Francisco de Assis, RS; – 1997 a 2004: Vigário Paroquial da Paróquia São João Batista – Daltro Filho, Imigrante/RS e Guardião dos Frades do Convento São Boaventura, Imigrante/RS; – 1997 a 2004: Mestre de Noviços, em Daltro Filho; – 1998 a 2007: Secretário da Formação e Estudos da Província São Francisco de Assis e Definidor Provincial; – 2001 a 2003: Secretário dos Secretariados de Formação e Estudos da Conferência dos Frades Menores do Brasil e membro da Comissão Internacional da Formação e dos Estudos da Ordem dos Frades Menores; – 2005: nomeado, pelo Ministro Geral da Ordem, Visitador Geral da Província Franciscana de Santo Antônio do Brasil, Recife/PE; – 2005 a 2007: Mestre dos estudantes de Filosofia e Teologia, Vigário Paroquial da Paróquia Santa Clara, Porto Alegre; – 2007 a 2013: Ministro Provincial da Província Franciscana São Francisco de Assis, que compreende o Estado do Rio Grande do Sul; – 2009 a 2013: Presidente da Conferência dos Frades Menores do Brasil; – 2010 a 2013: Presidente da União das Conferências Latino-americanas Franciscanas e do Caribe – UCLAF. Foi nomeado pelo Papa Francisco como Bispo da Diocese de Lorena, recebendo a Sagração Episcopal no dia 15 de dezembro de 2013, pelas mãos de Dom Cláudio Cardeal Hummes, OFM, em Santa Clara do Sul, sua terra natal, escolhendo como lema do seu episcopado: Amor Dei Gloria (O Amor é a Glória de Deus). De 2015 a 2019: Presidente da Província Eclesiástica de Aparecida/SP e presidente da Comissão Episcopal Pastoral para a Ação Social Transformadora, do Regional Sul 1. Dia 06 de fevereiro de 2019, foi nomeado, pelo Papa Francisco, Visitador Apostólico na Diocese de Limeira/SP. No dia 15 de Maio de 2019, foi nomeado, pelo Papa Francisco, para Arcebispo da Arquidiocese de Campinas, sendo transferido da Diocese de Lorena SP.

Fontes/Sources : Arquidiocese de Campinas – SP

« Older posts
Translate »