Nous voici entrés de plein fouet dans la nouvelle année. Je vous la souhaite heureuse, prospère et sainte. Qu’elle voie se réaliser dans notre monde tout ce qui contribue à la paix et à la concorde entre les peuples, pour une humanité toujours plus fraternelle.

L’année 2019 aura laissé ses empreintes sur notre existence. Divers événements nationaux et internationaux, heureux ou malheureux nous ont offert l’occasion de réfléchir sur notre manière de nous situer au monde. Les grands mouvements migratoires, dus le plus souvent à la famine, aux persécutions et à la guerre, nous ont secoué et nous ont obligés à nous interroger sur notre manière de traiter ce patrimoine commun qu’est la planète terre.

Marquée par différentes blessures, l’Église a choisi d’être au cœur de toutes les initiatives bonnes et justes, pour défendre le droit des pauvres, protéger l’innocence, promouvoir la justice et faire prendre conscience à toute l’humanité de la nécessité d’une conversion profonde, personnelle et communautaire.

Cette année a été dominée par deux questions principales : celle de l’écologie pensée à partir d’une théologie du pauvre et de la pauvreté, et celle de la loi bioéthique nous obligeant à ne pas nous méprendre sur les vraies valeurs qui doivent orienter nos démarches, nos rêves et nos vies.

Dans ce numéro, nous vous proposons de parcourir les principaux moments et temps forts de notre Institut.

  • Il s’agira de la crise complexe qui frappe de sévèrement la société haïtienne, avec une attention particulière sur le regard que l’Église jette sur elle.
  • En France, nous sommes informés de quelques initiatives de la Région : agrégation temporaire du Père Aduel Joachin, semaine missionnaire à la communauté pastorale Pléneuf-Erquy-Matignon, défis missionnaires au Centre Finistère, et enthousiasme pastoral.
  • Au Brésil, une ère d’espérance s’ouvre pour notre Institut, avec la marche entrainante des séminaristes et la bonne santé de cette région sociétaire.
  • Au généralat, nous nous réjouissons avec nos bénévoles et nos employés, missionnaires eux aussi dans leur manière de travailler et de servir.

Puissions-nous sentir, tout au long de cette année, la présence du Seigneur à nos côtés, lui qui vient pour tout sauver.

Père Georgino RAMEAU
Directeur de la Publication de La Lettre de Saint-Jacques